« Project Qatar Mobility » : des navettes autonomes s’apprêtent, dès 2022, à faire entrer les transports publics de Doha dans une nouvelle ère

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Pour la première fois de l’histoire, une flotte de navettes électriques autonomes de niveau 4 va marquer l’avènement d’une nouvelle ère de mobilité urbaine dans une capitale en 2022 : à Doha, des représentants de Volkswagen AG et de la Qatar Investment Authority (QIA) ont signé le « Project Qatar Mobility ». L’objectif est de développer un projet de transport autonome innovant et de transformer l’avenir de la mobilité urbaine avec le déploiement durable et commercial de navettes à conduite autonome et de service de bus, même au-delà de 2022. Partisans d’une collaboration inter-marques pour un modèle de futures solutions de conduite autonome (AD), Volkswagen Véhicules Utilitaires, Scania, MOIA et AID-Autonomous Intelligent Driving joueront un rôle important dans ce projet. Lors du plus grand événement sportif au monde, le Qatar accueillera ainsi le premier système de transport public autonome, électrique et sans émission au monde.

L’accord a été signé par M. Mansoor Al-Mahmoud, PDG de QIA, et par Herbert Diess, Président du Directoire du Groupe Volkswagen, à l’occasion d’une cérémonie organisée à Doha. Intitulée « Project Qatar Mobility », l’initiative souligne l’engagement mutuel des deux dirigeants en faveur des technologies intelligentes et du transport vert :
QIA et Volkswagen collaboreront au développement des infrastructures physiques et digitales requises pour intégrer une flotte de véhicules autonomes au réseau de transport public de Doha. Trente-cinq navettes ID. BUZZ AD électriques autonomes de Volkswagen Véhicules Utilitaires transporteront jusqu’à quatre passagers dans la zone de Westbay sur des trajets semi-fixes, tandis que dix bus high-tech Scania pourront véhiculer les groupes plus importants. Les unités AID et MOIA du Groupe Volkswagen apporteront leurs connaissances du système de conduite autonome et l’application logicielle destinée à gérer le service. C’est la première fois que quatre marques du Groupe Volkswagen travaillent ensemble sur un tel projet de mobilité urbaine.

Ce projet emblématique créera un écosystème holistique de conduite autonome, avec la création d’un cadre juridique approprié, d’une infrastructure urbaine intelligente et d’un système de transfert de connaissances, qui pourront servir de modèle à la transformation de la mobilité urbaine, au Qatar et ailleurs. Une phase de test des navettes et des bus en circuit fermé devrait débuter en 2020 tandis que les essais commenceront dès 2021. Le projet sera mis en service fin 2022, servant de vitrine technique à la conduite autonome du futur.

« Le Project Qatar Mobility jouera un rôle très important dans notre stratégie ‘Together 2025+’, explique Herbert Diess, Président de Volkswagen. Il apporte une solution aux problèmes de croissance économique, de développement social et de gestion environnementale identifiés dans le cadre de notre vision, et il montre notre engagement en faveur de l’investissement dans la mobilité de prochaine génération. Nous en tirerons des enseignements issus du monde réel et nous pourrons utiliser le projet comme tremplin pour les générations à venir. »

Au sein du Groupe Volkswagen, Volkswagen Véhicules Utilitaires est responsable de la conduite autonome, de la Mobility-as-a-Service (MaaS) et du Transport-as-a-Service (TaaS), car les premières utilisations de ces services sont prévues dans le secteur commercial. À l’avenir, Volkswagen Véhicules Utilitaires sera donc chargé du développement et de la production de véhicules spéciaux (SPV) tels que les robots taxis et les robots-fourgons. « L’objectif du projet est d’utiliser le Combi de demain avec le système de conduite autonome développé actuellement par AID, d’y ajouter le covoiturage intelligent de MOIA et une application de réservation pour donner naissance au transport urbain du futur : une mobilité neutre en CO2, combinée à la technologie de conduite autonome, pour une efficacité et une sécurité maximales, explique Thomas Sedran, Président du Directoire de Volkswagen Véhicules Utilitaires. Nous transportons ainsi une société entière, avec toutes ses exigences en matière de mobilité durable, propre et intelligente. Volkswagen Véhicules Utilitaires est en train de devenir un prestataire de mobilité intégrée. La conduite autonome est la principale composante de la transformation de notre cœur de métier. »

« Chez SCANIA, notre objectif est de favoriser la transition vers des transports durables, note Henrik Henriksson, PDG de Scania. Dans les années à venir, le progrès technologique et infrastructurel lié aux véhicules électriques et autonomes sera un facteur clé de cette transition. En ce qui concerne le transport de personnes, le partage est également essentiel. Grâce aux avancées du transport autonome, il sera dorénavant plus simple d’introduire davantage de flexibilité dans le transport partagé de personnes. Les projets innovants comme celui mené au Qatar sont passionnants et nous sommes ravis d’y participer. »

« Pour que nos villes progressent, nous avons besoin d’une nouvelle vague d’innovations, commente M. Mansoor Al Mahmoud, PDG de QIA. Les technologies de transport sans émission et reposant sur l’intelligence artificielle, permettront de faire progresser la mobilité urbaine tout en réduisant les embouteillages et en améliorant l’efficacité énergétique.

Nous sommes fiers du partenariat que QIA a signé avec Volkswagen pour s’assurer que le Qatar est à la pointe de ces nouvelles technologies. Le développement d’une solution de transport intelligente nous aidera à transformer le futur de la mobilité urbaine, que ce soit dans notre pays ou dans le monde entier. »