Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Maria DAMANAKI appellent à un approfondissement de la politique maritime européenne

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement et Maria DAMANAKI, commissaire européenne Chargée des Affaires Maritimes et de la Pêche, se sont rencontrées aujourd’hui à Paris pour échanger sur l’avenir de la politique maritime européenne.

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Maria DAMANAKI se sont accordées sur la nécessité de donner la priorité à la création d’emplois et au développement durable des activités économiques, la « croissance bleue », notamment dans le domaine des énergies marines ou de l’aquaculture.

Elles ont aussi évoqué l’importance cruciale que revêt le renforcement de notre connaissance de la mer et des océans notamment pour mieux anticiper les menaces qui pèsent sur le milieu marin. Elles ont discuté dans le but de garantir à l’avenir la conservation des ressources halieutiques et ont convenu de l’intérêt de proposer une certification des produits de la pêche promouvant la pêche responsable et protégeant davantage les droits des consommateurs.

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET a ensuite apporté son soutien à l’initiative européenne pour la planification spatiale en mer, qui reprend une des mesures phare du Grenelle de la mer. La Ministre a présenté le schéma français, qui repose sur l’adoption par façade maritime de documents stratégiques, qui seront demain les outils de la planification des activités en mer.

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et Maria DAMANAKI ont travaillé sur les prochaines étapes de la politique maritime européenne. Elles ont discuté dans ce cadre de la prochaine adoption par la Commission européenne d’une stratégie maritime pour l’Atlantique dont l’objectif est la mise en valeur durable des atouts de ce bassin maritime dont la France est l’un des acteurs majeurs.

« Les mers et les océans européens méritent une prise en compte politique de long terme qui protège leurs ressources et leurs écosystèmes tout en permettant leur exploitation durable. C’est tout l’objet de la politique maritime intégrée de l’Union européenne» a déclaré la Commissaire Maria DAMANAKI, qui a tenu à saluer les réalisations de la politique maritime française, mise en place à la suite du Grenelle de la mer, notamment en matière de gouvernance des océans, d’énergies et de développement durable des espaces maritimes et côtiers.

« Je suis convaincue que la mer doit prendre toute sa place dans notre développement économique, social et territorial », a souligné Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET. « En 2007, la France a fortement soutenu la Commission dans son projet de politique maritime intégrée à l’échelle de l’Union. Les réflexions et actions effectuées dans ce cadre européen ont ensuite constitué une référence précieuse pendant le Grenelle de la Mer. Plus que jamais, nous devons continuer à avancer ensemble ».

Contacts presse :
Cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet 01 40 81 72 36
Cabinet de Thierry Mariani 01 40 81 77 57
Commission européenne 00 32 478 782 778

Commentaires

commentaire(s)