425 emplois supplémentaires menacés, Saga Sud Ouest : suite et fin

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

… au total ce sera 1150 emplois détruits sans bruit…
A la veille des vacances, Sud Ouest abandonne à leur sort les 425 emplois restants de sa filiale de presse gratuite, S3G.

Le Groupe via son Président, Pierre Jeantet, a procédé à 725 licenciements dans les 18 derniers mois, et s’était engagé auprès du personnel restant à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la poursuite de l’activité, les salariés ont été convaincus d’y consacrer toute leur énergie et leur professionnalisme. Un projet a été élaboré et soutenu, un budget validé pour 2010, des embauches programmées et effectuées jusqu’en juin !

Pour seule récompense, le 25 juin dernier tombe sans préavis un communiqué du Conseil de Surveillance du Groupe Sud Ouest annonçant la rupture pure et simple des conventions de trésorerie entre le Groupe Sud Ouest et sa filiale S3G SA : c’est à dire dans un délai de 30 jours l’ouverture d’une procédure judiciaire synonyme de liquidation et pour les salariés une seule issue : le licenciement sec.

Contact Presse
mail : contactpresse2010@gmail.com
téléphone : 06 26 97 42 28