abarth

L’Abarth 124 rallye 2019 : Le Spider du Scorpion a bénéficié de développements pour défendre son statut de leader en rallye

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

abarthDe nombreux aspects de l’Abarth 124 rally 2019 ont été abordés avec l’objectif d’améliorer le temps au kilomètre en spéciale. Cet objectif a été atteint par les ingénieurs d’Abarth grâce à des opérations ciblées sur les principaux composants mécaniques, ainsi que sur l’électronique du moteur, la boîte de vitesses et le setup.

De nombreuses données ont été collectées au cours des deux premières saisons en rallye en plus de l’expérience pratique acquise sur le terrain. Le travail de développement continu réalisé par l’équipe d’ingénieurs Abarth et les retours du pilote d’essais Alex Fiorio lors des 5 000 km d’essais ont complété la connaissance de la 124 rally.

Les principales opérations ont concerné les domaines suivants :

Moteur – La mission principale consistait à améliorer la réponse moteur en travaillant sur la courbe de couple pour qu’il soit plus linéaire. La courbe de couple est aujourd’hui plus complète à tous les régimes, en particulier lorsque la puissance requise est faible, situation rencontrée lorsque l’on sort par exemple de virages en épingle à bas régime, tout en rendant la conduite plus efficace et plus simple. L’amélioration de la réponse moteur résulte d’un étalonnage minutieux qui favorise la régularité et une réponse plus rapide de l’accélérateur.

Transmission – Le service transmission s’est concentré sur le différentiel, avec un nouveau calibrage du différentiel, et sur les quatre cartographies (traction forte / moyenne / faible, humide) du système de contrôle de la traction, qui peuvent être rapidement sélectionnées par le conducteur sur le volant et qui permettent de régler la réponse du couple moteur pour optimiser la réponse moteur en fonction des conditions d’adhérence.

Boîte de vitesses – La boîte de vitesses a fait l’objet d’améliorations qui visaient à faciliter les changements de vitesse et la vitesse de ceux-ci. En particulier, l’actionneur pneumatique a été réglé pour permettre un changement de vitesse plus rapide en phase d’accélération et un rétrogradage plus progressif et plus doux pour limiter le blocage de l’essieu arrière.

Toutefois, le blocage des roues arrière dans les épingles est possible grâce au frein à main, il est aussi plus efficace grâce à l’optimisation du débrayage de la transmission et la traction est meilleure pour « gicler » plus rapidement.

Setup – Avoir de bonnes sensations au volant et pouvoir ajuster le setup à son pilotage est crucial pour mettre en confiance les pilotes. Pour cette raison, Abarth a travaillé sur tous les composants en améliorant le grip sur l’asphalte et en fournissant un kit terre.

L’équilibre de la voiture a également été revu, limitant le plongeon dans les phases de freinage. La voiture a maintenant un effet de tangage positif lors des freinages, ce qui procure une meilleure sensation au pilote. Tous les points ont été développés pour obtenir un résultat global optimal et les pilotes peuvent affiner les réglages en fonction de leur pilotage, des conditions et des types de spéciales.

Kit terre – Les travaux de développement ont également porté sur la configuration de la voiture pour la terre en créant un kit spécial : garde au sol augmentée de 40 mm, augmentation du débattement de la suspension, nécessaire pour maintenir un contact constant avec les pneumatiques, même sur un terrain plus accidenté, et la piste et pour améliorer la traction et la tenue de route. Le kit terre comprend également des disques de frein compatibles avec les jantes en alliage de 15 pouces spécifiques (à la place des jantes de 18 pouces utilisées pour l’asphalte) afin de réduire le poids non suspendu et d’optimiser l’adhérence sur des terrains particulièrement accidentés.

Les pneumatiques asphalte et terre ont les mêmes dimensions que celles requises par les réglementations R5 (et WRC) pour pouvoir tirer parti de la vaste gamme de composés disponibles dans le commerce.