Une nouvelle découverte archéologique majeure en Égypte par une équipe de chercheurs strasbourgeois

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

L’équipe d’archéologues de l’Université de Strasbourg et du CNRS dirigée par le professeur Frédéric Colin vient de découvrir, près de Louxor en Égypte, trois nouveaux sarcophages égyptiens décorés, dont deux inscrits, remontant aux origines de la 18e dynastie. Leur mission se poursuit jusqu’au 15 décembre.

Le Ministère des Antiquités égyptiennes a annoncé il y a quelques jours une partie des découvertes de l’équipe de Frédéric Colin (Archimède, UMR 7044 CNRS-Université de Strasbourg-USIAS). La mission archéologique menée à Louxor avec l’Institut français d’archéologie orientale a permis d’identifier, après démontage de l’assemblage funéraire, cinq briques estampillées au nom du roi « Hékataouy », c’est-à-dire probablement Ahmosis. Sur le plan historique, cette trouvaille semble aussi importante que l’ensemble funéraire lui-même : cela témoigne en effet pour la première fois d’une activité de construction d’un bâtiment important au nom du fondateur de la 18e dynastie dans la zone de l’Assassif, le lieu d’inhumation du roi faisant l’objet de débats. Ce bâtiment n’était peut-être pas très loin de cette zone : les investigations des archéologues continuent jusqu’au 15 décembre 2019.

L’an dernier déjà, en novembre 2018, l’équipe de Frédéric Colin avait fait la découverte importante d’une stèle et de sarcophages de la 18e dynastie : « Découverte inédite en Égypte grâce à une méthode de fouilles innovante »

En savoir plus sur Archimède : unité de recherche Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée – Europe (UMR 7044 CNRS-Université de Strasbourg)

http://archimede.unistra.fr