mipim

MIPIM – Bruxelles mise sur les investissements durables et profitables

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

mipimBruxelles (8 000 hectares d’espaces verts) est la capitale mondiale de la construction durable, avec plus d’un million de m² de projets passifs, dont 400 000 m² de bâtiments labellisés à haute performance énergétique et environnementale, soit près de 130 certifications Breeam ou Leed, et 620 000 m² de « Bâtiments Exemplaires » (soit 243 projets en 6 appels à projets1).

La Région de Bruxelles-Capitale ne travaille pas que pour elle-même, mais exporte son savoir-faire en construction durable à l’étranger. C’est notamment l’expérience pratique des Bruxellois qui est fortement appréciée, ainsi que l’exemplaire collaboration entre autorités et secteur privé.

Ces résultats probants sont le fruit d’un écosystème créé il y a 15 ans par les autorités régionales, avec l’introduction des premières normes strictes de performance énergétiques des bâtiments au début des années 2000, suivie notamment par la création du cluster ecobuild.brussels regroupant de nombreux professionnels du secteur, et enfin par la promulgation en 2015 d’une nouvelle réglementation parmi les plus ambitieuses au monde.

La Commission européenne, dont le siège est à Bruxelles, avait posé des exigences plus strictes en matière de performance des bâtiments, ce qui a constitué une motivation supplémentaire pour être à la pointe du progrès et même surpasser les recommandations européennes.

L’association des acteurs publics et privés dans la démarche a été primordiale. Des aides sont octroyées pour permettre aux entreprises du secteur de travailler dans le respect des nouvelles règles. En 2018, l’Etat belge a levé 4,5 milliards d’euros pour financer la transition vers une économie durable. Le montant récolté est le deuxième plus important au monde dans le cadre d’une obligation verte.

Investir dans le bureau ou le logement vert

La grande diversité de Bruxelles est une opportunité pour les investisseurs. Les changements permanents qui s’y jouent nécessitent de concevoir des constructions « fonctionnellement neutres » afin de permettre une réaffectation à tout moment de leur cycle de vie, ce qui participe de la durabilité d’un bâtiment. Bruxelles compte un grand nombre de bâtiments « retrofit » (bâtiments évolutifs ayant la capacité d’être transformés et réaménagés 2), susceptibles de devoir être réaménagés. Ceci confère une valeur supplémentaire aux investissements, car l’acheteur devient propriétaire d’un bâtiment à la fois durable, mais qui peut aussi s’adapter facilement aux changements du marché et trouver des locataires tant professionnels que privés.

1 Plus d’infos sur : http://beexemplary.brussels/
2 Plus d’infos sur : https://www.brusselsretrofitxl.be/