Orange, partenaire numérique de la culture, renforce son engagement en initiant trois nouveaux partenariats avec les musées


Imaginer la ville de demain avec Orange à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine (4 avril-26 août 2012)

Orange, partenaire fondateur du nouveau Palais de Tokyo

Orange, partenaire du Musée du Quai Branly, présent à l’événement « Vacances de printemps, musée numérique » (14-22 avril 2012)

Depuis plusieurs années, Orange met en œuvre des projets à la croisée des chemins entre culture et innovation technologique. Par sa capacité à mettre le numérique au service du culturel et à promouvoir de nouveaux usages, le groupe, véritable « coach numérique », accompagne ainsi les institutions et s’engage auprès d’elles dans leur démarche de valorisation du patrimoine et de médiation auprès de leurs publics.

Orange est ainsi d’ores et déjà grand partenaire d’institutions prestigieuses telles que le Château de Versailles – avec qui le groupe a développé l’application « Jardins Versailles » en réalité augmentée et des visioconférences à distance pour les scolaires -, le futur Louvre à Lens, ou encore Marseille Provence 2013. C’est dans cette démarche que s’inscrivent également les nouveaux partenariats qu’Orange a tissés cette année avec la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, le musée du quai Branly et le Palais de Tokyo.

Imaginer la ville de demain avec Orange à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine (4 avril-26 août 2012)
Grand partenaire de l’exposition de la Cité de l’architecture et du patrimoine « Circuler. Quand nos mouvements façonnent les villes », Orange propose aux visiteurs de vivre une expérience numérique unique.

Orange a en effet co-conçu avec la Cité une application sur smartphone permettant de visiter l’exposition grâce à la technologie « sans contact » ou NFC (pour « Near field Communication ») : le visiteur approche son smartphone Citizy (ou un Galaxy S2 Cityzi prêté par Samsung sur place) sur des tags Citizy (étiquette électronique) jalonnant le parcours et accède ainsi à une visite personnalisée par le commissaire de l’exposition.

Cette technologie va révolutionner la médiation culturelle mais également les usages de la vie de tous les jours. En ce sens, l’exposition est une excellente occasion de la tester de manière ludique et enrichissante.

L’empreinte de mouvement, concept-design issu d’une collaboration entre chercheurs et designers d’Orange, sera exposée au sein de la visite. Cette innovation renouvelle l’approche traditionnelle de la géolocalisation en proposant une visualisation originale basée sur une représentation matérielle et physique en trois dimensions : chaque personne pourrait créer son « empreinte » personnelle dans un territoire donné en fonction du temps passé et de ses déplacements. Ce dispositif innovant et esthétique donne de nouvelles perspectives pour vivre la ville autrement.

« L’empreinte de mouvement » : exemple d’une empreinte personnelle de mouvement d’un individu associée à une carte des espaces verts de Paris par simple projection sur la surface.

Enfin, le visiteur pourra également découvrir ou re-découvrir UrbanMobs, spectaculaire « cartographie des émotions populaires » pour visualiser, à l’échelle d’une ville, les usages du mobile lors de grandes fêtes populaires à Paris, Barcelone, Budapest… Les flux invisibles des villes deviennent visibles !

Orange, partenaire fondateur du nouveau Palais de Tokyo
Orange s’associe au Palais de Tokyo pour proposer une collaboration inédite entre artistes, ingénieurs et chercheurs. Dans le cadre de sa réouverture, le Palais de Tokyo exposera ainsi UrbanMobs, « cartographie des émotions populaires », dont la technologie a été développée dans les Orange Labs. Au-delà de cette première création, ce partenariat sera également l’occasion de développer de nouveaux projets de collaboration artistique ainsi que des outils de médiation pour les visiteurs, notamment l’application officielle du Palais de Tokyo sur smartphone qui sortira prochainement.

Orange, partenaire du Musée du Quai Branly, présent à l’événement « Vacances de printemps, musée numérique » qui se déroulera du 14 au 22 avril 2012
Orange, mécène du musée quai Branly, accompagne celui-ci dans ses projets d’expérimentations numériques pour inventer de nouveaux usages.

Lors des « Vacances de printemps, musée numérique » le public pourra ainsi expérimenter gratuitement et en avant-première l’application « le musée en musique », avant publication sur google play, grâce aux smartphones NFC prêtés sur place. Cette application originale leur permettra de découvrir de manière intuitive et privilégiée :


- les coulisses de la réserve des 10 000 instruments de musique,
- une quinzaine d’instruments répartis sur les quatre continents du Plateau des collections : extraits sonores, fabrication, situation de jeu, motifs sculptés…

Les visiteurs pourront également explorer d’une autre manière tout aussi innovante le jardin et la collection musicale du musée du quai Branly grâce à la création artistique « Pangée » (Joachim Montessuis, Collectif Mu). Munis d’un terminal et d’un casque audio équipé de capteurs, les mouvements des spectateurs activent les sources sonores en fonction de leur localisation et de leur orientation : c’est la « réalité augmentée sonore ».