Posts by: Agglotv


La Maison des Avocats : une prouesse architecturale et technique

La Maison des Avocats est désormais le siège des services de l’Ordre des Avocats et de la CARPA (Caisse des Règlements Pécuniaires des Avocats) où 30 000 avocats parisiens auront très prochainement le privilège de se retrouver. Symbole de la transparence de la Justice, les façades de ce bâtiment de 7 000 m2 sont intégralement réalisées en verre, comme le sont celles du Tribunal, également conçu par Renzo Piano Building Workshop, qui signe ici son premier bâtiment parisien avec un exosquelette métallique depuis l’emblématique réalisation du Centre d’Art et de Culture Georges Pompidou. Occupant une position visible dans la composition urbaine, au pied du Tribunal devenu un point de repère incontournable du paysage parisien, la Maison des Avocats affirme également sa personnalité avec une prouesse technique et architecturale hors du commun. Elle enjambe le tunnel de la ligne 13 du métro et surplombe les nouveaux ouvrages réalisés par la RATP, pour la ligne 14. Les 8 étages de la pointe du bâtiment sont en porte-à-faux sur une longueur exceptionnelle de plus de 27 mètres. Située sur un plan perpendiculaire à la façade principale du nouveau Palais de Justice, la Maison des Avocats est donc mise en stricte relation avec le Palais et son parvis, tout en gardant son indépendance. Outre le siège des services de l’Ordre des Avocats et ses 200 collaborateurs, elle abritera le siège de la CARPA, la Caisse des Règlements Pécuniaires des Avocats. Elle a aussi vocation à accueillir les avocats de passage. Elle comprend un auditorium, une agora, une bibliothèque, une salle de conseil, une salle des marchés, un business center, ainsi que de nombreux espaces permettant d’assurer les échanges entre les services de l’Ordre et les avocats du barreau de Paris.

Read more


Dites non au démarchage téléphonique : Les associations de consommateurs lancent une pétition

Alors que l’Assemblée nationale va prochainement discuter, en deuxième lecture, d’une proposition de loi sur le démarchage téléphonique, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF, tirant les conséquences de l’exaspération des consommateurs et des litiges issus des appels commerciaux non désirés, s’unissent et lancent une pétition « démarchage téléphonique : interdisons le fléau ». La recrudescence du démarchage téléphonique, dénoncée par les associations et les autorités (Médiateur National de l’Energie, Autorité de contrôle prudentiel) exige une action ferme des pouvoirs publics pour couper court aux pratiques toxiques. Pourtant, en l’état, le texte souffre cruellement d’ambition et risque même d’aggraver la situation, d’où notre appel à la mobilisation des consommateurs, premières victimes d’un véritable harcèlement commercial. Démarchage téléphonique : une importante source d’agacement et de litiges Les sondages soulignent que l’exaspération des Français est à son comble en matière de démarchage téléphonique (92 % le jugent agaçant mais aussi trop fréquent(1)). Mais au-delà de l’atteinte à la tranquillité des personnes, l’enjeu est également financier dès lors qu’il existe une liaison dangereuse entre démarchage téléphonique et litiges de consommation. En effet, les secteurs qui recourent le plus au démarchage sont ceux qui concentrent les litiges de consommation avec des montants qui peuvent être très significatifs (travaux de la maison, rénovation énergétique, fourniture d’énergie, assurances). Les rapports du Médiateur de l’énergie et l’Autorité des Marchés Financiers, et le récent avis du Comité Consultatif du Secteur Financier, sur les litiges liés aux appels commerciaux plaident pour un strict encadrement. Par ailleurs, le consommateur n’a pas à être la cible de propositions commerciales qu’il n’a pas lui-même sollicitées. Proposition de loi en l’état : un remède pire que le mal Non seulement, en l’état, le texte cautionne la logique du droit d’opposition (opt-out)...

Read more