Posts by: Agglotv


UNITED WE STREAM FRANCE DÉVOILE LA PROGRAMMATION DE SES PREMIERS ÉVÉNEMENTS

Sous l’égide de Technopol, United We Stream, le plus grand club numérique du monde, ouvre ses portes dès le 4 juin pour proposer aux amateurs·trices de musiques électroniques plusieurs heures de livestreams de DJs variés, tournés en direct dans des lieux iconiques de la vie nocturne. Diffusées sur les réseaux sociaux et sur ARTE Concert du jeudi au dimanche, ces prestations donneront lieu à une levée de fonds organisée via la monétisation des flux et un système de dons qui seront reversés aux clubs, structures, artistes, promoteurs, équipes techniques et de production mis en péril à cause de la situation provoquée par le coronavirus. Cette initiative permettra donc d’apporter une solution financière tangible à l’écosystème musical, tout en fédérant ses acteurs et sa communauté. Après avoir dévoilé la semaine dernière les premiers artistes ayant rejoint l’initiative, parmi lesquels Arnaud Rebotini, Bambounou, Cassius, Cassie Raptor, François X, Marina Trench, Mezigue, Miley Serious ou Sentimental Rave pourront se produire dans des clubs et lieux iconiques de la capitale, comme La Java, Rex Club, Wanderlust, Glazart, Ground Control ou encore Badaboum, il est temps d’annoncer la programmation de la première semaine. Max Le Disez est un des directeurs artistiques du projet accompagné par Jakob Saulière et Lorenzo Lacchesi, tous membres de l’équipe Technopol. « La programmation de United We Stream France a été pensée comme un festival que l’on pourrait suivre de semaine en semaine, nous explique Max Le Disez. C’est notre déclaration d’amour à la scène française dans ce qu’elle a de plus créatif et iconoclaste. Dans le contexte actuel, une multitude de lieux festifs sont en péril et menacent de fermer, c’est pourquoi United We Stream s’inscrit comme une main tendue à ces espaces qui invitent tout au long de l’année les talents de demain de la scène française. C’est la meilleure alternative que nous avons trouvée pour les soutenir en...

Read more


Frais d’incidents bancaires : Au-delà de l’urgence sociale, une réforme du modèle économique de la banque de détail est indispensable !

Alors que le Sénat vient de voter une proposition de loi, limitée dans son ambition, sur le sujet des frais d’incidents bancaires, l’Assemblée nationale s’apprête à faire de même ce jeudi 4 juin. Si un million de personnes fragiles ont bénéficié du plafonnement de ces frais, il est impératif de pérenniser et d’élargir ce dispositif. Au-delà de l’urgence sociale, c’est également le modèle économique de la banque de détail qu’il faut réformer ! LA CRISE ÉCONOMIQUE NOUS APPELLE À ENRAYER LA MÉCANIQUE D’APPAUVRISSEMENT QUE LES FRAIS D’INCIDENTS GÉNÈRENT POUR DES PUBLICS BEAUCOUP PLUS LARGES QUE L’ON NE CROIT La crise sanitaire et ses répercussions sur l’économie mettent dès à présent sous tension le budget des consommateurs. Aux chocs de revenus en raison du chômage, de la mise en activité partielle ou de la suppression des heures supplémentaires s’ajoutent les risques de basculement de nombreux ménages sous l’effet des accidents de la vie (séparations, longues maladies, etc.) Ces événements peuvent déclencher, quand l’épargne éventuelle est consommée, une spirale de frais d’incidents bancaires qui appauvrissent les ménages. Comme l’illustre le graphique ci-dessous, les publics concernés sont en fait particulièrement larges. En extrapolant ces chiffres de 2018, ce ne sont pas moins de 8 millions de personnes qui payaient, chaque mois, des frais d’incidents avec les conséquences que cela emporte : privations, souffrances psychologiques. Combien seront-ils demain ? LA MASSE DES FRAIS D’INCIDENTS EST LE SIGNE QUE LE MODÈLE ÉCONOMIQUE DE LA BANQUE DE DÉTAIL SOUFFRE DE DÉSÉQUILIBRES STRUCTURELS Depuis 15 ans, de nombreuses études ont été menées par nos associations pour interpeller banques et pouvoirs publics. Fait notable, des syndicats de personnels bancaires ont rejoint récemment ce plaidoyer car ceux-ci sont également victimes du climat délétère que ces frais engendrent. Depuis 15 ans, engagements, lois, décrets et jurisprudences se sont sédimentés...

Read more