La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Patrick Werner, Président du Directoire de La Banque Postale, a commenté ce jour l’activité et les résultats de La Banque Postale au premier semestre 2010. Dans un environnement resté volatile, La Banque Postale poursuit sa progression et confirme la solidité de son modèle de développement. Il a également présenté les futurs développements de la Banque pour mieux servir l’ensemble de sa clientèle de particuliers et d’entreprises.

> Avec un PNB en croissance de 7,6 % sur base comparable1 sur le premier semestre 2010, La Banque Postale maintient un rythme de développement vigoureux sur ses principales activités.

La Banque Postale a connu une progression soutenue de son Produit Net Bancaire qui s’établit à 2 640 millions d’euros au 30 juin 2010, en croissance de 7,6 % sur base comparable1 (+7,3 % en données comptables).

Cette progression du PNB a été portée par la poursuite de la croissance de la production de crédits immobiliers (+17,2 % par rapport au premier semestre 2009), portant les encours de crédits immobiliers à près de 34 milliards d’euros à fin juin 2010 soit une croissance de +15,8 %.

L’équipement de la clientèle de La Banque Postale continue également sa progression, tant en matière d’argent au quotidien, que d’épargne et de prévoyance.

Ainsi, au premier semestre 2010, La Banque Postale compte plus de 380 000 ouvertures de CCP et 1,15 million de clients ont déjà souscrit l’une des nouvelles formules de compte, lancées en mai 2009.

La Banque Postale a également poursuivi la croissance de son parc de cartes bancaires qui atteint les 6,5 millions de cartes (+4,8 %).
En matière d’épargne et d’assurance, avec 230 000 ouvertures de contrats d’assurance vie (+23 %) et plus de 242 000 contrats (+9 %) de prévoyance individuelle ouverts au premier semestre, la fidélisation de la clientèle s’intensifie.

Après une phase pilote fin 2009, l’activité de crédit à la consommation de La Banque Postale a connu un déploiement national réussi en avril 2010. Après trois mois de commercialisation la production et les encours dépassent les 300 millions d’euros à fin juin 2010.

1C’est-à-dire après correction de la variation de la provision épargne logement, de la neutralisation de la plus value dégagée sur la cession des titres de participation Visa Inc et des effets de variation de périmètre

Indicateur synthétique et avancé, le nombre de clients actifs de La Banque Postale progresse et atteint plus de 9,998 millions au 30 juin 2010 ; l’objectif de 10 millions de clients actifs a été dépassé en juillet 2010.

Les encours d’épargne et de dépôts à vue ont progressé de 1,6 % par rapport à juin 2009 pour atteindre 280 milliards d’euros au 30 juin 2010.

La collecte de La Banque Postale, dans le contexte économique et financier de ce début d’année marqué notamment par les taux de rémunération des produits d’épargne réglementés à un niveau historiquement bas, a connu une baisse attendue sur le premier semestre.

En Epargne Ordinaire et notamment sur le Livret A, le niveau des versements est, dans ces circonstances, orienté à la baisse. L’encours sur le livret A s’élève, fin juin, à 54,2 milliards d’euros.

Le rythme des ouvertures de Livret A reste significatif (225 400 sur le semestre) et le nombre de transferts limité avec seulement 30 000 demandes supplémentaires depuis le début de l’année (pour un total de 152 000 depuis le début de l’année 2009). L’ouverture de la distribution du Livret A n’a donc, à ce jour, pas significativement érodé la base de clientèle de La Banque Postale.

Le chiffre d’affaires en assurance vie s’établit à 5,4 milliards d’euros au 30 juin 2010, en baisse de 8,3 %. Cette évolution s’explique par un effet de base, lié au succès des campagnes commerciales mises en œuvre début 2009. Celles-ci avaient généré une forte progression de l’activité au cours du premier semestre 2009 (+21 % sur 2008).

> Les filiales de la Banque ont significativement contribué au développement de La Banque Postale au premier semestre 2010 ; en particulier :

. La Banque Postale Asset Management : Au 30 juin 2010, la société de gestion de La Banque gérait 122,5 milliards d’euros ce qui la place au 5ème rang des sociétés de gestion en France. Si un mouvement de décollecte a été enregistré au cours du premier
semestre 2010, en phase avec la tendance du marché des OPCVM, La Banque Postale Asset Management enregistre sur les huit premiers mois de l’année une collecte positive s’élevant à 954,5 millions d’euros. La collecte sur les personnes morales a en effet connu un fort rebond au mois d’août 2010.

. La Banque Postale Prévoyance, détenue à parts égales par La Banque Postale et CNP Assurances : Au cours du premier semestre 2010, la société a connu un développement soutenu tant en nombre de contrats, qu’en chiffre d’affaires, en croissance de +18 % à 207,4 millions d’euros.
La Banque Postale compte désormais près de 2,2 millions de contrats de prévoyance individuelle en portefeuille.

. La Banque Postale Gestion Privée, société de gestion sous mandat de portefeuilles de valeurs mobilières, détenue à 51 % par La Banque Postale et à 49 % par Oddo & Cie : Son offre de gestion sous mandat continue à remporter un vif succès auprès des clients patrimoniaux de La Banque Postale en dépit d’une conjoncture boursière peu favorable. Pour sa troisième année complète de distribution, près de 3 500 nouveaux comptes ont été ouverts, à fin juin 2010. Les encours sous gestion sont passés de 505 millions d’euros à fin 2009 à 722 millions à fin juin 2010.

> Les charges d’exploitation restent très bien maîtrisées au cours du premier semestre 2010 (+2,5 %). La progression des charges est en effet entièrement liée à la préparation et au lancement des nouvelles activités (crédits à la consommation, assurances de dommages), et à l’entrée de Tocqueville Finance dans le périmètre de consolidation.

> Le coût du risque demeure à un niveau très faible à 29 millions d’euros. Il évolue de façon linéaire avec la croissance des encours clientèle et ne traduit aucune dérive du taux d’encours à risque de la Banque.

Au total, développement rapide, forte maîtrise des charges, coût du risque faible : autant d’éléments qui contribuent positivement à l’amélioration du résultat de la Banque. Le résultat net d’exploitation consolidé des six premiers mois s’établit à 426,7 millions d’euros (+38,9 %). A 82,8 %, le coefficient d’exploitation s’améliore de près de 4 points. Au terme du premier semestre 2010, le ratio Tier One s’établit à 11,5 %.

> Deuxième semestre 2010 : Les nouveaux produits et services…

Attentive à toujours mieux servir ses clients, La banque Postale enrichit sa gamme de produits et services :

Pour l’ensemble de sa clientèle :

– Après le lancement réussi du crédit à la consommation le 30 mars 2010, La Banque Postale élargit sa gamme de prêts personnels en proposant un prêt étudiant, un prêt apprenti, un prêt permis à 1 euro par jour et un prêt intérimaire. Ainsi, elle répond aux besoins spécifiques des jeunes qui peuvent éprouver des difficultés pour accéder au crédit à la consommation.
Pour ces prêts, le montant minimum est accessible à partir de 1 000 euros et à 600 euros pour le prêt permis à 1 euro par jour.
En outre, à l’occasion du Mondial de l’Automobile, et jusqu’au 31 octobre 2010, pour tout véhicule neuf ou d’occasion, La Banque Postale offre les frais de dossier et propose un taux fixe de 3,90 % sur 12 à 48 mois, de 1 500 euros à 50 000 euros (limité à 21 500 euros pour les véhicules d’occasion, de deux ans ou plus), et de 4,90 % de 49 à 72 mois (limité à 21 500 euros et à 60 mois pour les véhicules d’occasion).

– La Banque Postale lance une gamme complète de services à la personne. A partir de la fin septembre 2010, l’activité de distribution de services à la personne du groupe La Poste sera reprise par La Banque Postale. Pour le démarrage, la Banque proposera une offre centrée sur six services essentiels : entretien de la maison et travaux ménagers, petit bricolage, jardinage, garde d’enfants, soutien scolaire, assistance informatique et internet.
Cette offre développée en partenariat avec Mutuaide Assistance, filiale de Groupama, sera accessible sur tous les canaux : téléphone, internet, bureaux de poste.

– L’offre de produits et de services proposée sur l’ensemble des canaux de distribution de la Banque progresse fortement :
– Dans les bureaux de poste, les nouveaux aménagements Espace Service Client (1 000 bureaux à fin 2010, 2 000 à fin 2011) apportent une amélioration décisive dans l’accueil du client, la visibilité de la Banque, la fluidité du trafic et la durée de l’attente. Il en résulte une forte hausse de la satisfaction des clients.
– S’agissant de la banque en ligne, en complément du portail Internet (www.labanquepostale.fr) et du portail mobile (labanquepostale.mobi), de nouvelles applications mobiles seront disponibles sur I-Phone, I-Pod et I-Pad : « Gestion de Compte » et « Gestion de Projet », en novembre 2010 ; « Gestion Budgétaire », en février 2011.
– Sur le numéro court et sécurisé de La Banque Postale, le 3639, il sera désormais possible d’effectuer dès le mois d’octobre 2010 une demande d’ouverture de compte chèque directement au téléphone.

– La gamme de fonds de La Banque Postale s’étoffe pour répondre aux différentes attentes du moment de ses clients :
– « Vivango Actions PEA » et « Vivango Actions PEA » deux fonds à formule garantissant le capital à échéance et offrant sécurité et performance.
– « LBPAM Responsable Actions Solidaire » pour les clients souhaitant investir dans des fonds socialement responsables de La Banque Postale Asset Management. En finançant des projets d’insertion ou de lutte contre l’exclusion, ce fonds permet de concilier performance économique et investissement solidaire.

Pour les clients patrimoniaux de La Banque Postale :

– La Banque Postale commercialisera à compter du 20 septembre prochain, « Toscane Vie2 », un nouveau contrat d’assurance vie haut de gamme. Avec cette offre d’assurance vie « à garantie de fidélité », La Banque Postale complète sa gamme de contrats d’assurance vie, sur le marché de la Gestion Privée. Accessible à partir de 200 000 euros, ce contrat d’assurance vie multisupport s’adresse spécifiquement aux contribuables assujettis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune en leur permettant d’optimiser leur fiscalité en la matière.

– Par ailleurs, La Banque Postale propose une offre adaptée aux besoins de ses clients patrimoniaux en matière de défiscalisation immobilière portée par une nouvelle filiale : La Banque Postale Immobilier Conseil. Cette offre d’investissement en immobilier à usage locatif sous dispositifs Scellier, ou en résidences services sous dispositif Censi-Bouvard (Loueur en Meublé) s’appuie sur un processus de validation préalable de chaque promoteur partenaire et une sélection rigoureuse et objective de chaque programme. Ce circuit de validation ainsi que l’accompagnement du client au cours de chaque étape de son investissement ont vocation à assurer une diversification patrimoniale aboutie.

Pour les clientèles fragiles :

– La Banque Postale poursuit son engagement en matière de microcrédits personnels amorcé en 2007. Elle finance des projets individuels portés par des personnes physiques en situation d’exclusion bancaire. En 2010, déjà 19 partenariats avec des organismes œuvrant en matière d’inclusion sociale (UDAF, CCAS,…) ont été conclus.

– Par ailleurs, La Banque Postale expérimente avec l’UNCASS, acteur du secteur social, un dispositif de détection de situation de fragilité baptisé C.A.R.E (« Coordonnons nos Actions pour Réduire Ensemble la fragilité »). Ce dispositif vise à mettre en place une démarche locale conjointe entre Centres Financiers et Bureaux de Poste d’une part, et les acteurs du secteur social d’autre part ; La Banque Postale identifiant les clients en situation de fragilité bancaire et les orientant vers les acteurs du secteur social lorsque c’est nécessaire pour qu’ils bénéficient de suivi et de conseils.

>…et les nouvelles activités.

– Assurance de dommages.
La Banque Postale est mobilisée autour du lancement, en décembre 2010, de cette activité sur les canaux à distance de la Banque (Internet, téléphone). Pour accompagner le développement de cette nouvelle activité, La Banque Postale Assurances IARD a fait le choix d’implanter dans la région nantaise, à La Chapelle sur Erdre, son Centre de Relation Clients. Véritable centre d’expertise de l’assurance de dommages, ce centre lancera très prochainement un vaste plan de recrutement, avec une prévision d’embauche de plus de 200 collaborateurs dans les quinze prochains mois.

– Assurance santé.
La Banque Postale et la Mutuelle Générale ont signé le 15 juillet 2010 les accords définitifs permettant la création d’une filiale commune, La Banque Postale Assurance Santé, qui aura pour ambition de développer et de commercialiser une offre complète et segmentée, d’un haut niveau de qualité et à destination du plus grand nombre au cours du dernier quadrimestre de l’année 2011.

2« Toscane Vie » est un contrat d’assurance de groupe sur la vie souscrit par La Banque Postale auprès de CNP Assurances, entreprise régie par le Code des Assurances.

– Entreprises et associations.
Dans la ligne ouverte par le Président de la République en février 2010, La Banque Postale a reçu, début août, de la part de Madame Christine Lagarde, le feu vert de l’Etat pour préparer une offre de produits et services de financement des entreprises.
Elle pourra ainsi apporter une contribution supplémentaire au financement de l’économie et conforter son développement dans ce secteur. Pour cela, elle dispose de ressources humaines et financières (près de 7 milliards d’euros de ressources Livret A, LDD, à fin juin 2010).
Toutefois, soucieuse de professionnalisme là comme ailleurs et l’activité de financement des entreprises étant nouvelle pour elle, La Banque Postale abordera ce marché de manière progressive, avec de premières réalisations en 2011. Un agrément approprié sera sollicité auprès de l’Autorité de Contrôle Prudentiel dans les meilleurs délais.
Pour les crédits à moyen terme liés à la création et la reprise des petites entreprises (TPE), la Banque s’appuiera sur des partenaires locaux. A cet effet, la Banque a signé avec France Initiative, premier réseau associatif de financement et d’appui de la création et de la reprise d’entreprise, une convention de partenariat non exclusif.

En conclusion, Patrick Werner a déclaré : « En cette rentrée 2010, La Banque Postale achève la préparation de sa gamme complète de produits et services aux particuliers, avec le lancement dans les prochains mois de son offre d’assurances de dommages. Elle pourra ainsi mieux servir ses clients et conforter son développement déjà rapide. Disposant maintenant du feu vert du gouvernement pour financer les personnes morales, elle engage la préparation d’une offre de crédit aux entreprises dont les premiers éléments devraient voir le jour en 2011. Plus que jamais, La Banque Postale entend jouer pleinement son rôle de banque unique et singulière sur le marché français de la banque de détail. »

La Banque Postale (www.labanquepostale.fr)
La Banque Postale, filiale bancaire du groupe La Poste, est une banque unique et singulière sur le marché de la banque de détail en France. Fidèle à ses valeurs d’intérêt général, de confiance et de proximité, La Banque Postale place l’accueil attentif de tous au cœur de son métier. Elle accompagne ses clients, particuliers comme entreprises, dans une relation bancaire durable, avec une gamme de produits et services accessibles, à un tarif raisonnable. Elle enrichit sans cesse son offre en s’appuyant notamment sur l’expertise de filiales et partenaires, s’ouvrant ainsi à de nouveaux domaines. La Banque Postale est accessible 24h/24, 7j/7, en tout lieu et à tout moment.