L’Odyssée andine : pour découvrir les Terres Oubliées de l’Amazonie à la Patagonie

facebooktwittergoogle_pluslinkedin


Terres Oubliées lancera dans quelques semaines le top départ d’une aventure d’exception : l’Odyssée andine. Le voyagiste indépendant a choisi de célébrer ses 15 ans d’existence en proposant cette grande traversée nord-sud, le long de la Cordillère des Andes. Neuf étapes, cinq mois d’exploration, plus de 10.000 km : un périple à l’échelle d’un continent et à l’image d’une agence atypique qui continue de perpétuer l’esprit du voyage d’aventure.

A partir de septembre et jusqu’en janvier 2019, l’Odyssée andine traversera ainsi quatre pays d’Amérique du sud : du Pérou amazonien à l’Argentine australe, en passant par le Chili et la Bolivie. Avec ses neuf étapes de 15 à 21 jours, qu’il est possible d’effectuer de manière séparée ou enchainée, elle promet une expérience haute en couleurs aux amateurs de sensations singulières et authentiques. Et toujours en petits groupes de 8 personnes maximum pour préserver le côté humain de l’expérience.

« Nous avons mixé les étapes de découverte sans engagement physique avec d’autres plus sportives, les parcours à forte dimension culturelle ou historique et les étapes riches sur le plan naturel et paysager », souligne Matthieu Reynier, co-fondateur de Terres oubliées. Tous les moyens de transport possibles, ou presque, sont mobilisés : le voyage à pied, en voiture, en bateau, en kayak de mer… L’ambition étant de donner à voir toute la richesse des pays traversés, tout en offrant la plus grande diversité d’expériences.

Cinq étapes inédites et trois temps forts à expérimenter

Cinq étapes sur les neuf sont d’ailleurs totalement inédites, créées spécifiquement pour cette traversée. Les quatre déjà présentes au catalogue ont été réaménagées avec les équipes locales : les points de départ et d’arrivée ont été revisités de manière à ce que les jonctions se déroulent parfaitement, tout en maintenant un standard de qualité élevé en matière de découverte, de paysage et d’hébergement.

Trois étapes constituent les temps forts de cette traversée andine. Selon Matthieu Flye Sainte-Marie, fondateur et directeur de Terres Oubliées, « il s’agit des étapes où notre ADN s’exprime le plus fortement, dans notre capacité à sortir des sentiers battus et à renouer avec l’esprit du voyage d’aventure, riche en émotions ».

– L’expédition dans l’autre Atacama : une étape 100% argentine qui se déroule dans un territoire resté longtemps à l’écart du tourisme. « En 2006, nous avons été les premiers à proposer cette destination. Si d’autres l’ont ajouté à leur catalogue, pour autant, nous restons les seuls à avoir une telle expérience de la région, ce qui permet d’emmener nos clients dans des zones reculées, presque vierges », souligne Matthieu Reynier.

– Le trek du Condor : l’équipe de Terres Oubliées explore le Chili depuis plus de 20 ans. Sa connaissance du territoire lui permet justement de repousser les frontières de sa découverte en proposant cette étape originale. Immersion sportive dans une cordillère méconnue, elle promet la découverte de paysages uniques entre désert d’altitude, neige et lacs bleus profonds.

– L’exploration de la Cordillera Darwin : c’est le point d’orgue de l’itinéraire. Terres Oubliées a été la première à proposer la découverte de la Cordillère de Darwin en 2006. Depuis, l’agence a sillonné ce territoire et multiplié les rencontres sur ces dernières terres immergées avant l’Antarctique. Ce qui lui permet de proposer cette étape totalement inédite : une navigation à bord d’un bateau traditionnel qui mixe l’exploration à pied et en kayak de mer au cœur du détroit de Magellan pour rejoindre Ushuaïa par le canal de Beagle.

L’organisation, un véritable défi

La préparation du périple a représenté un véritable défi. « Nous avons l’habitude de monter des voyages cohérents sur des durées de 20 à 30 jours. Pas sur 142 jours, en articulant autant d’étapes entre elles, avec le souci du détail que l’on nous connaît ! », précise Matthieu Reynier. Un défi rendu possible grâce aux équipes présentes sur place, dont la connaissance du terrain est exceptionnelle : « Elle est la condition d’expression de notre créativité. Aller toujours plus loin, tout en restant fidèle à nos fondamentaux : aller où les autres ne vont pas ».

Au fil des années, l’agence a développé sa connaissance de l’Amérique du sud pour en faire l’une de ses spécialités. « Cette traversée à l’échelle d’un continent est pour nous un aboutissement : elle exprime notre ambition de proposer des voyages hors du commun, qui soient l’occasion de vivre une aventure humaine. Avec l’Odyssée andine, l’aventure sera vraiment collective, grâce à la participation de chacun : nos guides bien sûr, mais aussi nos clients qui vont se relayer sur les étapes » s’enthousiasme Matthieu Reynier.

Une expérience interactive

L’Odyssée andine, ce sera aussi une aventure à suivre sur internet et les réseaux sociaux. Les guides tiendront un blog tout au long du voyage et il sera possible de les joindre à chaque étape de départ et d’arrivée. Retrouver l’ensemble des étapes et tous les détails sur le site de l’Odyssée andine.