Un FCPR accessible dans plusieurs contrats de la gamme Altaprofits : Isatis Capital Vie & Retraite

facebooktwittergoogle_pluslinkedin


Depuis le 10 juillet, les souscripteurs des contrats d’assurance distribués par Altaprofits et assurés par Generali Vie (Altaprofits Vie[1], Altaprofits Capitalisation[1] et Altaprofits Madelin[1]) peuvent investir, dans le cadre de ces contrats, sur le Fonds Commun de Placement à Risque (FCPR) Isatis Capital Vie & Retraite (code ISIN : FR001322253), à partir de    1 000 €.

Géré par ISATIS CAPITAL et proposé par Generali Vie comme support en unités de compte dans le cadre des contrats Altaprofits ci-avant listés, ce FCPR est aujourd’hui le seul support de Private Equity2 ouvert, perpétuel (durée de vie de 99 ans), avec une valeur liquidative bimensuelle et accessible dès 1 000 € (contrairement aux autres FCPR du marché, réservés à des patrimoines très élevés).

Pour Altaprofits, cette nouveauté s’inscrit dans une stratégie visant à démocratiser l’accès à une épargne à la fois porteuse et créatrice de sens.

1er courtier à proposer ce FCPR sur le Web via sa plate-forme, Altaprofits réaffirme ses convictions qui visent à instaurer un cercle vertueux en matière d’épargne :

  • Donner du sens à l’épargne : « Il y a un côté très utile vis-à-vis de la nation, l’argent investi va servir à quelque chose ! C’est-à-dire permettre aux entreprises de taille moyenne et intermédiaire non cotées de se développer, de gagner des parts de marché, d’embaucher ! Parallèlement, il est extrêmement satisfaisant pour un souscripteur de savoir que son épargne sert indirectement aux entreprises non cotées d’avenir et de ce fait à l’économie française« , s’enthousiasme François Leneveu, Président du directoire d’Altaprofits.

 

  • Vitaliser les PME et les PMI françaises non cotées : Le FCPR Isatis Capital Vie & Retraite pratique une stratégie de Capital-Développement et de Capital-Transmission et investit dans une sélection de PME et de PMI françaises non cotées présentant les caractéristiques suivantes :

. en croissance et majoritairement innovantes,

. rentables au moment de l’investissement et à forte valeur ajoutée,

. ayant des ambitions à l’international,

. susceptibles de créer une valeur stratégique pour un acquéreur industriel.

L’équipe d’investissement privilégie principalement les secteurs d’activité suivants :

. Logiciel, informatique, numérique et digital ;

. Santé, nutrition, services à la personne ;

. Services aux entreprises ;

. Industries de pointe à forte valeur ajoutée.

  • Mesurer le risque pour les épargnants désireux d’investir indirectement dans l’économie réelle : Le FCPR Isatis Capital Vie & Retraite a pour stratégie l’investissement à la fois dans des entreprises cotées et non cotées, avec la répartition suivante :

. 60 % dans des PME et les PMI non cotées (répartition cible : 40 % en actions et 60 % en obligations convertibles),

. 35 % dans des PME et les PMI cotées (stratégie suivie : investissement dans les Small / Mid Caps au travers d’une sélection rigoureuse de fonds investis en Europe et de gérants au bilan reconnu et démontré. Historiquement, les supports small et mid cap surperforment les supports grandes valeurs sur le long terme),

. 5 % en liquidités monétaires destinés à honorer les demandes de rachat.

Isatis Capital Vie & Retraite, c’est :

. Un objectif visant à capter la performance économique des PME,

. Une décorrélation partielle des titres de PME non cotées avec les marchés actions,

. Un support investi notamment en actifs non cotés, pouvant participer à une diversification patrimoniale,

. Une souscription accessible avec un minimum de 1 000 €,

. Une valorisation bimensuelle,

. Une durée d’investissement recommandée sur ce support de 8 ans.

C’est la loi Macron, adoptée le 14 juillet 2015, et ses mesures patrimoniales encourageant l’investissement dans les PME, qui permet aux assureurs de proposer des FCPR au sein de leurs contrats d’assurance vie et de capitalisation.

Le support en unités de compte Isatis Capital Vie & Retraite présente un risque de perte en capital et de liquidité. La valeur des supports en unités de compte est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse, dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte, mais non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.

L’investissement dans ce FCPR doit correspondre à une diversification de la répartition de l’épargne ne dépassant pas 10 % du montant du versement initial ou complémentaire (ou de l’arbitrage).
Les arbitrages vers d’autres supports d’investissement du contrat sont interdits pendant les 6 ans qui suivent la souscription. Cependant, les rachats totaux ou partiels du support en unités de compte sont possibles et ce conformément aux dispositions du 2e et 3e de l’article L.131-1 du Code des assurances.

[1] Altaprofits Vie, Altaprofits Capitalisation et Altaprofits Madelin sont respectivement des contrats d’assurance sur la vie, de capitalisation et d’assurance de groupe retraite, multisupports libellés en euros et/ou en unités de compte. Conditions Générales disponibles sur www.altaprofits.com.

2 Le terme private equity (capital investissement) désigne l’investissement, par l’entrée au capital ou par le financement de la dette, dans des sociétés non cotées en bourse.