Posts by: Agglotv


Implant files Pour une véritable autorisation de mise sur le marché des dispositifs médicaux les plus à risques

Des journalistes ont récemment dévoilé une enquête appelée « implant files » publiée dans de nombreux pays, notamment européens. Les « implant files » tirent la sonnette d’alarme sur la situation des dispositifs médicaux, si peu contrôlés, depuis leur arrivée sur le marché jusqu’à la matériovigilance. Nos associations1se rejoignent pour dénoncer les failles des autorités sanitaires dans le contrôle du commerce des dispositifs médicaux les plus à risques. Tout porte à croire que pour certaines autorités, en France et en Europe, les dispositifs médicaux sont des objets de consommation comme les autres. Ainsi la Commission européenne a choisi de rattacher les dispositifs médicaux à sa Direction Générale Entreprises, alors que les médicaments relèvent de la Direction Générale Santé. En France, la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) s’oppose à la publication de la liste des dispositifs médicaux qui ont reçu le marquage CE et ceux qui ne l’ont pas reçu, au nom du secret des affaires2. Certes, on ne s’attend pas à ce que de simples compresses ou des brosses à dents fassent l’objet de contrôles poussés. Mais on ne comprend pas pourquoi des médicaments doivent être munis d’une autorisation de mise sur le marché (AMM), alors que l’on peut arrêter de les prendre immédiatement en cas de problème, tandis que les implants ne sont pas soumis à une telle AMM, alors qu’ils restent dans le corps pendant des années… De nombreux acteurs, dont des signataires de ce présent texte, ont demandé en 2012 que les dispositifs médicaux les plus à risques (dont les implants) soient soumis à une AMM. La députée européenne rapporteure du projet de règlement, personnellement favorable à une telle autorisation préalable, a déclaré que le lobbying industriel avait employé des méthodes « répugnantes » pour faire échouer ce projet3, 4. Ce lobbying a été efficace puisque, en effet, le règlement européen qui entrera...

Read more


BLINKL, CRÉATEUR DE RÉALITÉ AUGMENTÉE SANS APPLICATION, INTÈGRE L’AGRANDISSEUR FISHEYE

Blinkl, start-up spécialisée dans la création de réalité augmentée, intègre l’Agrandisseur Fisheye, qui accompagne les projets innovants dans les domaines de la culture et de l’image. Le plus de Blinkl ? Son interface ne nécessite aucune application ou plugin pour fonctionner et elle est accessible depuis tous les supports digitaux. L’outil est simple, flexible et rapide : dans le cadre d’une exposition, il suffit par exemple de se connecter sur le site internet d’un musée, d’une galerie ou d’un festival et de scanner photo, affiche ou encore magazine officiel à l’aide de l’icône Blinkl affichée sur l’écran de son smartphone ou de sa tablette pour accéder à différents contenus exclusifs (informations, vidéos, images, jeux, animations 3D) qui viennent enrichir l’œuvre et l’expérience utilisateur. L’accès à ces contenus peut également se faire via QR Code, réseaux sociaux ou grâce à la technologie Beacon qui permet d’envoyer directement sur smartphone un lien vers l’expérience Blinkl. Blinkl entend ainsi raconter des histoires plus créatives en ajoutant une dimension interactive aux outils de communication ou aux œuvres d’art elles-mêmes. Avec Blinkl Stories, un artiste peut par exemple associer des photographies à des contenus vidéos exclusifs afin d’offrir au public une plongée encore plus enrichissante dans le making-of de l’œuvre. Une façon de prolonger le cartel descriptif et d’y apporter des informations complémentaires. Le photographe Edouard Elias a notamment fait appel à Blinkl Stories pour donner encore plus de poids à sa série de photographies « Habitats et habitants du Morbihan » qui voyage de villes en villages et de hameaux en bourgs à travers la campagne bretonne pour en illustrer toute la diversité sociale. https://blinkl.com/

Read more